Rencontre inspirante : Luc Milbergue


Quand le colibri s’immisce dans ta vie professionnelle

Il y a deux semaines, l’association Mon Carnet Pro à invité Luc Milbergue à l’un de ses RDV matinaux. Luc est venu nous raconter son parcours de créateur et dirigeant d’entreprise, et son évolution quant à sa façon d’envisager le rôle de l’entreprenariat.

Son intervention m’a beaucoup interpellée, car elle fait écho à ce que j’essaie de mettre en place dans ma vie professionnelle. Le chemin est long, mais toujours exaltant, et je vous propose aujourd’hui de découvrir celui de Luc !


Dans la joie et la bonne humeur

La maman du jeune Luc Skywalk… pardon, Milbergue, dirigeait une société d’études de marché.

Naturellement, c’est dans ce secteur, dans lequel il baignait depuis tout petit, que Luc décide de créer sa boîte après ses études. Il fonde la société Strategir en 1986. Strategir, c’est un marché à l’international et un chiffre d’affaires de plus de 14 millions d’euros en 2015. Ah ouais quand même.

Sa philosophie de l’époque est positive et généreuse, et il la résume ainsi :

Sauf qu’un jour, quelqu’un lui fait gentiment remarquer :

“C’est quand même paradoxal. À ce compte-là, tu pourrais aussi bien faire des mines antipersonnel dans la joie et la bonne humeur !!!”


Un colibri est entré dans sa vie

Peu de temps après, sa réflexion en cours vient se nourrir d’une rencontre inspirante : il assiste à la conférence de Pierre Rabhi, Jedi renommé… pardon, penseur renommé de notre époque.

Du coup, en parallèle de Strategir, il rejoint et investit en 2015 dans la jeune société BASE, qui propose des solutions solaires aux entreprises et agriculteurs. Leur panneau innovant et très performant, Cogen’air, permet de :

Cet engagement dans une société dont l’activité est plus porteuse de sens pour lui est à la fois éprouvante et gratifiante. Enfin, il a l’impression de faire sa part ! C’est ainsi qu’il nous confie, à la fin de son intervention :


Redéfinir son champ d’action

Son parcours fait réfléchir. Qu’un chef d’entreprise qui connaît le succès depuis des années remette tout en question et se lance un défi pas gagné d’avance, pour être en accord avec ses motivations profondes, forcément, ça interroge sur ce qu’on peut faire de son côté.

Comment faire sa part ? Comment aligner ses valeurs personnelles à sa vie professionnelle ?

Personnellement, au-delà du fait que j’applique au maximum le zéro déchet et le minimalisme dans ma manière de travailler (je t’en parle dans mon article Écolo au boulot), je redirige peu à peu mon activité, l’illustration, vers le secteur du développement durable, de l’éco-solidarité et du bien-être.

Ça nécessite de redéfinir mon offre de services, et de créer de nouveaux liens pour développer une clientèle dans ce milieu. Je te parlerai plus précisément des stratégies que je suis en train de mettre en place dans un prochain article, ainsi que de l’accompagnement fantastique dont je bénéficie auprès de Lidy, de La Petite Fourmilière.

Alors oui, le chemin peut être long, mais passionnant !


POUR FINIR…

Et toi, où en es-tu de ton propre chemin ? Comment fais-tu pour aligner valeurs personnelles, écologie et vie professionnelle ? J’attends tes commentaires !

Si tu veux voir un peu plus de mon travail, tu peux me retrouver ici :

http://liane-langenbach.com

• Page FB : https://www.facebook.com/liane.langenbach/

• Instagram : https://www.instagram.com/liane.langenbach/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *