Miracle Morning

Le bilan neuf mois plus tard

En début d’année, j’ai lu le livre Miracle Morning de Hal Elrod. Hyper emballée par le concept, je l’avais testé pendant un mois, un mois incroyable dont je t’avais fait le bilan dans l’article J’ai testé… un mois de Miracle Morning.

En cette rentrée de septembre où on reprend un rythme plus régulier qu’en été et où on ressort toutes ses bonnes résolutions du placard où elles s’étaient ensablées, je voulais te faire le bilan de cette pratique.

Tu peux aussi lire mon témoignage dans cet article de Femme Actuelle !


Est-ce que je le fais encore ?

Eh bien… non. Ou en tout cas pas sous la forme officielle.

Après le mois de test, j’ai continué pendant encore un mois et demi. Arrivée mi-mars, j’ai eu une période de boulot hyper intense, associée aux travaux sur le bateau (va voir cet article si tu veux en savoir plus !). J’étais crevée et il fallait faire des choix. J’ai choisi de ne plus me lever aussi tôt (6h) pour faire le Miracle Morning.

J’en ai profité pour faire le bilan de ce que chaque activité m’apportait, pour garder celles qui me parlaient vraiment. Et au lieu de les faire toutes d’affilée le matin, je me suis mise à les dispatcher à différents moments de la journée : sport le matin, lecture le midi, visualisation et exercices de gratitudes / méditation le soir.

Ca ponctue ma journée de petits moments privilégiés, j’aime vraiment beaucoup cette alternative !

Bon, ensuite, il y a eu l’été, où j’ai passé 5 jours par semaine à travailler sur la rénovation du bateau, et les deux autres jours à bosser sur mon activité d’illustratrice graphiste. Bref, le gros chaos !

Je considère qu’avec les travaux, je faisais largement mon sport quotidien, et j’ai gardé le moment de gratitude le soir, très important pour moi.

Pour le reste… On repart sur de bonnes bases à la rentrée 😉

 


Au final, ça m’a apporté quoi ?

A la fin de mon premier mois de test, j’étais bluffée par l’expérience. Plein de choses ultra positives arrivaient autour de mon activité professionnelle, qui commençait vraiment à décoller.

Neuf mois plus tard, je dois dire que le changement persiste. Mon activité est stable et continue à se développer.

Mais surtout, les exercices de visualisation que j’ai faits avec le Miracle Morning m’ont permis de mieux cerner mes envies et mes rêves, et de les concrétiser. J’ai bien conscience que le Miracle Morning m’a permis de lancer notre projet sur notre bateau. Ce qui m’aurait semblé un rêve farfelu et inaccessible auparavant est en train de se réaliser : nous emménageons sur le bateau dans un mois, et dès le printemps prochain, mon chéri et moi serons nomades (je t’en parlerai dans un futur article 😉)

Le nomadisme est un rêve dont on parle depuis 4 ans, et les conditions pour le mettre en oeuvre se sont toutes mises en place cette année. Bien sûr, je ne dis pas que le Miracle Morning en est le seul responsable, ce n’est pas un coup de baguette magique.

Comme je te le disais dans mon précédent article, je pense que le MM est arrivé à un moment de ma vie où j’étais prête à mettre certaines choses en place dans ma vie, et il a été un sacré accélérateur. Et c’est déjà énorme !

 


Et la suite ?

En ce moment, je suis hyper concentrée sur la mise en oeuvre de mon projet, je sais exactement où je vais, et garder juste quelques éléments du MM que je fais quand je veux dans ma journée me convient parfaitement.

Mais tout comme le jeûne, que je pratique selon mes besoins (je t’en parle ici !), je pense que je referai  des « cures » de Miracle Morning, en suivant assidûment les conseils du livre et en le faisant le matin, dans les périodes où j’aborde un nouvel objectif, ou un moment de doute qui me demande de me recentrer.

 

Et toi ? As-tu déjà testé cette pratique ? Quel a été le bilan ? Et si tu la découvres à peine, est-ce que ça te tente ? 

Partage-moi ton expérience en commentaire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *