L’Irlande en mode zéro déchet

La bière pression mais pas seulement

La semaine dernière, mon chéri, notre coloc et moi, on a abandonné notre chat pour aller voir les vaches et les moutons d’Irlande. Cliché ? Un peu, mais il faut dire qu’il y a vraiment des vaches, des moutons, des chevaux partout, au milieu de champs à la pelouse d’un vert venu de l’espace, délimités par des murs en pierre sèche.

Pour pousser le bouchon du cliché un peu plus loin, on a bu de la Guinness et du cidre irlandais à tout va et mangé du fish and chips dans des pubs, et des breakfasts de folie à s’en péter le bide. En écoutant de la musique live non stop. Bref, un voyage au top !

 


Et le zéro déchet dans tout ça ?

En préparant notre voyage, on avait lu (enfin je dis « on » mais franchement, rendons à César ce qui est à César, c’est ma coloc qui a tout préparé) qu’en Irlande, il fallait oublier le zéro déchet, parce que tout était suremballé. Du coup je suis quand même partie avec mon kit ZD habituel (gourde thermos, set de couverts en bambou, mouchoir en tissu), mais je me disais que ça allait être galère.

 

Et en fait, pas du tout !!! Je ne sais pas comment c’est dans les magasins d’alimentation, mais au resto, dans les pubs ou les marchés, aucun souci ou presque. A part le beurre et la confiture qui sont servis partout sous forme de monodoses moulées dans leurs barquettes, et le ketchup moutarde toujours dans leurs petits tubes plastique, tout le reste est servi dans de la vraie vaisselle (même la sauce tartare du fish and chips).

On a même été super surpris car beaucoup de lieux comme certains cafés ou les campus universitaires de Cork et de Dublin sont même ouvertement pro-ZD, en encourageant l’usage de contenants réutilisables pour le café, et en favorisant le recyclage.

 


Et sinon, on mange quoi ?

L’autre sujet d’inquiétude pour moi, c’était la viande. Ma coloc et moi n’en mangeons pas (mais du poisson, oui).

Je t’ai parlé de vaches et de moutons omniprésents dès que tu sors des villes, tu te doutes que ce n’est pas juste pour faire joli pour les touristes. Mais si l’Irish stew à l’agneau ou le boeuf à la Guinness sont bien sur toutes les cartes, il y a toujours une option végétarienne ou avec du poisson. C’est encore plus vrai pour le breakfast : on s’est régalés toute la semaine avec des breakfasts végétariens qui ne laissaient rien à envier au traditionnel breakfast bacon-saucisse.

Ce qui nous a d’ailleurs frappé, mais qu’on avait déjà constaté dans d’autres grandes villes d’Europe comme Berlin, c’est qu’on peut voir des messages pro-vegans un peu partout, des lieux les plus marginaux comme les portes des toilettes dans les pubs, écrits au stylo comme quand on était au collège, aux lieux les plus visibles et officiels. Le site Go Vegan World fait depuis 2015 en Irlande (et dans d’autres pays maintenant) des campagnes de pubs choc, qu’on a vu sur des 4×3 à Dublin ou sur les bus de la ville de Cork.

 

Petit récap de tous les messages ZD et vegans vus pendant ce court voyage (in english of course !) :

 


Pour finir

Ca fait vraiment plaisir de voir que des mouvements comme le ZD et le veganisme ont une vraie visibilité dans certains pays, où ils y sont même encouragés. Je ne sais pas comment ça se passe au quotidien si tu habites en Irlande, mais en voyage, on n’a vraiment eu aucun souci.

Et toi, quelles sont les destinations où tu as trouvé que le voyage en mode ZD ou végé était facilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *